Airport Rennes - 2 July 2014, 11:13:50 - Own work - Strot

Trafic mai à Rennes

Airport Rennes - 2 July 2014, 11:13:50 - Own work - Strot
Bonjour à toutes et tous,
L'obstination de Monsieur Gérard Lahellec - Vice-Président de la Région Bretagne pour les aéroports - pour ruiner l'essor de l'aéroport de Rennes est un vrai succès ! Il a réussi à ce que cet aéroport soit le seul en France à voir son trafic diminuer !
Voici les résultats de mai 2019 :
77224 passagers soit - 2,1 % par rapport à mai 2018.
Avril avait déjà amorcé un ralentissement net. Mais c'est maintenant une involution qui s'installe.
C'est le résultat de la diminution des rotations sur certaines lignes (pour les affecter à Brest par exemple), du manque d'offre de nouvelles lignes, de l'absence d'investissements notables sur la plateforme rennaise et de la non remise en cause du CDSP. Il y a manifestement une volonté de nos décideurs à réduire la voilure à Rennes.
Mais l'ADARB continuera son travail sans relâche pour faire réagir d'autres prétendants aux postes de décideurs politiques.
Cordialement à toutes et tous,
Hervé CAVALAN

Président ADARB
Blablabus 

Blablabus

Blablabus 

Blablabus 

A propos des liaisons autobus gare SNCF de Rennes vers l’Aéroport de Rennes
La compagnie d’autobus « Blablabus » organise quotidiennement des aller-retour
directs entre la gare SNCF de Rennes et l’aéroport de Nantes Atlantique.
En même temps aucun bus, ni autocar ne relie directement la gare SNCF et
l’aéroport de Rennes.

L’ADARB est contrainte à admirer l’efficacité des nantais pour organiser des navettes
depuis la gare SNCF de Rennes à destination de l’aéroport de Nantes Atlantique. En
revanche l’ADARB se désole de voir l’incapacité de la Star, de la Métropole, des
décisionnaires locaux ou de compagnies privées rennaises à relier directement la
gare SNCF de Rennes (Centre intermodal de la capitale bretonne) et son aéroport
de Rennes-Bretagne.

Ceci ne témoigne-t-il pas d’un certain laisser-aller de la part de tous les acteurs et
édiles rennais incapables d’insuffler à la capitale bretonne la dynamique d’une vraie
métropole européenne ?
L’Europe à Rennes passe par un véritable aéroport européen à Rennes.

Hervé CAVALAN
Président ADARB

accessibilite-aeroport-rennes-2019

Débat en cours sur les mobilités

accessibilite-aeroport-rennes-2019

débat en cours sur les mobilités

L’ADARB souhaite apporter sa contribution au débat en cours sur les mobilités initié par le gouvernement et aussi sur les propositions de plusieurs intervenants politiques déterminés à limiter l’usage de l’avion en France et plus particulièrement à Rennes.

Ci dessous un diagramme permettant d’illustrer une des conséquences que pourrait entraîner la suppression de la ligne aérienne Rennes-Roissy CDG. En particulier pour les hommes et femmes d’affaires désireux de faire un aller/retour dans la journée.

Comme on peut le voir ci-dessus, en supprimant les vols quotidiens de Rennes à CDG, la métropole bretonne perd 50% de ses communications nationales et européennes tandis que les liaisons actuelles TGV ne permettent pas de compenser cette perte .

Une question de fond se pose alors à tous nos décideurs : que voulons nous faire de la capitale de la Bretagne ? Une Métropole européenne ou une ville à l’écart des grands échanges économiques ? Voulons-nous éloigner la Bretagne de l’Europe économique et touristique et laisser à Nantes l’exclusivité des vols européens ?
D’un point de vue écologique, le déplacement des 500 000 brétiliens qui vont prendre leur avion à Nantes est mauvais car, chaque année, leurs déplacements en voiture génèrent, selon nos estimations, près de 2200 t de CO2 supplémentaires !

Une solution à la fois moins ruineuse pour l’avenir de la métropole rennaise et pour l’amélioration du bilan carbone est proposée par l’ADARB :
- Harmoniser et répartir les trafics aériens nationaux et européens entre les deux aéroports de Nantes et Rennes.